L’ÉGYPTE, UN TRÉSOR QU'IL FAUT PRENDRE LE TEMPS DE DÉCOUVRIR

Les roches désertiques du désert Nubien gardent encore les traces de la vie des premiers hommes sur terre, il y a plus de 250.000 ans. Devant l’assèchement progressif des savanes du Sahara, les populations nomades se sont regroupées sur les rives du Nil que les limons noirs fertilisent généreusement à chaque saison de grandes crues.

Les égyptiens étaient autrefois divisés en deux royaumes, celui de la Haute-Egypte (du Caire jusqu’à la région d’Assouan) et celui de la Basse-Egypte (Delta du Nil). L’unification de ces deux royaumes serait l’œuvre de Narmer, fondateur présumé de la première dynastie de pharaons et du premier État centralisé de l’Histoire.

Le peuple égyptien est à l’origine des prouesses architecturales les plus précoces, se montrant capable d’ériger plusieurs millénaires avant notre Ère des édifices aux dimensions spectaculaires (pyramides, temples, obélisques, tombeaux…).

La situation géographique de l’Egypte en fait un carrefour entre l’Afrique, l’Europe et l’Asie, trois continents qui ont profondément influencé sa culture. D’abord conquise par les grecs par l’intermède d’Alexandre le Grand, fondateur d’Alexandrie qui devint sa capitale et le resta plusieurs siècles durant, l’Egypte fut ensuite placée sous la domination des romains, période durant laquelle se diffusa le culte chrétien dont les spécificités en Egypte donneront naissance à l’Église copte orthodoxe.

L’arrivée des Arabes au VIIe siècle de notre Ère ouvrit un nouveau chapitre dans l’histoire de l’Egypte. La diffusion de l’islam ne fit pas disparaître les communautés chrétiennes qui demeurent, au jourd’hui encore, une minorité importante. Les dominations étrangères se poursuivront et ne s’interrompront véritablement qu’après l’occupation turque (ottomane), puis anglaise, avec la révolution de Gamal Abdel Nasser en 1952.

Aujourd’hui, à la croisée des cultures arabo-musulmane, chrétienne, grecque, turque, bédouine, nubienne et africaine, les égyptiens contemporains sont les fiers porteurs de traditions, de savoir-faire, de langues différentes et de pratiques ancestrales au cœur de leur quotidien.

L’Egypte comprend presque 100 millions d’habitants, répartis le long du Nil, dans le delta, dans quelques oasis des déserts, sur les rives de la mer Méditerranée et de la mer Rouge, la péninsule du Sinaï… sa langue officielle est l’arabe, et les égyptiens sont majoritairement musulmans avec environ 5 % de chrétiens.

Ce n’est qu’en visitant l’Egypte et en rencontrant ses habitants que vous pourrez prendre la pleine mesure de la richesse de son histoire et de sa culture, que les livres ne sauraient pleinement vous restituer.