Lorsque les séjours sont en immersion, cela implique de prendre les repas chez l’habitant. Bon nombre de personnes s’interrogent sur les risques encourus en consommant de la nourriture préparer dans des conditions d’hygiène peu évidente.

Tout comme la nourriture, l’eau dans les villages est bien souvent une véritable source d’interrogation quant à sa consommation.

D’autre part, la question est souvent posée sur la consommation d’alcool dans les familles d’accueil. Peut-on en apporter et est-il possible d’en consommer sur place ?

Cet article répond à toutes ces interrogations.

Faut-il craindre la nourriture ? 

Les familles d’accueil et le guide sont formés à l’hygiène. Chaque repas commence par un rituel lavage des mains. Ils savent que les Européens ont l’estomac fragile. Tous les plats et en particulier les crudités, sont donc préparées avec un grand soin.

Les guides ont pour habitude de verser quelques gouttes de vinaigre ou de javel pur pour purifier l’eau qui sert à la préparation des repas. La nourriture est faite de produits frais et locaux. Les repas sont sont préparés à base d’ingrédients issus pour la plupart des jardins des familles ou de marchés locaux hebdomadaires. Les produits frais trouvés sur ces marchés (viande, légumes, fruits) proviennent de petits producteurs locaux.

Les cuisinières proposent des plats traditionnels et typiques de la région que vous visitez. Il est surtout important de faire attention aux mets qui vous sont proposés dans les marchés, sauf lorsque vous y déjeunez avec votre guide. Dans ces cas là, les courses seront faites sur place avec lui et les ingrédients seront cuits également sur place devant vos yeux.

Peut-on boire l’eau dans les villages ?

Il est préférable de boire de l’eau embouteillée, l’eau dans les villages n’étant souvent pas traitée. De l’eau en bouteille est prévue pour vous pour chaque jour du séjour. Une gourde est cependant la bienvenue pour votre consommation quotidienne car nous privilégions l’eau bouillie ou minérale et en bidon de 5 litres (autant que possible) qui sont réutilisés par les villageois.

Dans certains villages, l’eau bouillie est bien sur privilégiée pour des questions environnementales. Dans les zones reculées, les déchets ne sont pas toujours traités, aucun recyclage n’est effectué et les déchets, y compris le plastique, sont la plupart du temps brulés sur place.

Vous pouvez amener, si vous le souhaitez, dans une démarche écologique, des pastilles pour traiter l’eau de boisson ou bien, utiliser une gourde filtrante au charbon actif. Cette dernière est très efficace puisqu’elle filtre instantanément, bactéries, particules, virus et polluants chimiques.

Par ailleurs, le thé, le café sont normalement sans danger si l’eau a été bouillie. En cas de doute, informez-vous toujours sans crainte ni préjugé.

La consommation d’alcool est-elle possible ?

Vous trouverez rarement de quoi acheter de l’alcool dans les villages d’accueil qui souvent très isolés. De plus, beaucoup de destinations sont en majorité de religion musulmane et ne consomment pas d’alcool. Il est préférable de ne pas amener d’alcool dans vos valises pour en consommer sur place afin de respecter la tradition.

D’une façon générale, si vous souhaitez consommer de l’alcool, il est préférable de le faire dans un café local ou au restaurant.

Par Brigitte Ruiz
Publié le 13 juin 2018 dans Astuces et conseils – Le blog d’ACDP