Instagram

Twitter

Couldn't connect with Twitter
En Haut
Cap-Vert : voyages solidaires I Au Coeur Des Peuples
fade
11620
destinations-template-default,single,single-destinations,postid-11620,mkd-core-1.1.1,mkdf-social-login-1.1,mkdf-tours-1.3,voyage-ver-1.3,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-header-standard,mkdf-sticky-header-on-scroll-up,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-light-header,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-side-menu-slide-with-content,mkdf-width-470,mkdf-large-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.3,vc_responsive
 

Cap-Vert

LE CAP-VERT

Le Cap-Vert, découvert puis colonisé par les Portugais à partir de 1 460, est un « jeune » pays, devenu indépendant en 1975 seulement.

Ce petit archipel, situé en plein océan Atlantique, juste en face du Sénégal, est composé de 10 îles (dont 9 habitées).

Leur diversité en fait tout leur attrait : les îles balnéaires au relief peu marqué telles que Sal, aux salines et plages de sable blanc ou Boa Vista, l’île aux dunes, ont bien peu en commun avec l’île volcan de Fogo, couverte de sable noir, ou encore avec la belle et montagneuse Santo Antão.

Dans ce paradis de la randonnée, les vallées verdoyantes encaissées de l’est contrastent encore avec l’environnement plus lunaire de certaines zones du centre ou de l’ouest : incroyable enchaînement de paysages enchanteurs ! L’agriculture et la pêche sont deux des activités principales de l’île, qui fait aussi le pari d’un développement s’appuyant sur le tourisme durable, pour le plus grand bonheur des amateurs de voyages « alternatifs ».

Depuis Porto Novo, son port, il est facile de rejoindre par la mer Mindelo, jolie et paisible ville portuaire, principale ville de l’île de São Vicente, qualifiée de capitale culturelle du Cap-Vert. On y vit au rythme de la musique et de son célèbre carnaval. Y résonne encore la voix suave de la diva aux pieds nus, l’incontournable Césaria Evora. Elle nous berce de la douce (et contagieuse !) « sodade », la nostalgie du « petit pays », partagée par l’immense diaspora.

Les Cap-Verdiens restés au pays, en parfait accord avec la devise nationale « Courage, travail, progrès », travaillent assidûment et patiemment à un développement harmonieux avec leur fragile environnement naturel et respectueux des valeurs de solidarité et d’humilité qui leur sont chères.

La population cap-verdienne, métissée, est issue de divers peuples africains et européens, brassés sur cette terre d’échange et de passage entre deux continents. Intensément créole, elle cultive la pratique de deux langues (le portugais et le créole), investit dans l’éducation, en particulier l’apprentissage des langues étrangères (notamment l’anglais et le français), accélérant ainsi son ouverture au monde.

Aussi, c’est la « Morabeza » qui vous attend à votre arrivée à Mindelo : un accueil chaleureux, une hospitalité spontanée… et quantité de magnifiques sourires.

En savoir plus sur le pays.

 

Séjours Proposés :